Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.

Interview : le rachat de crédits vu par Vincent Douliez !

interview-vincent-douliez
comments

Spécialiste du regroupement de crédits, Vincent Douliez, Directeur Commercial de Créditlift Courtage, nous fait l’honneur de répondre à nos questions sur l’évolution du marché en France et sur sa vision pour 2021. Découvrez son interview !
 

Bonjour Vincent, pouvez-vous nous présenter Créditlift Courtage en quelques mots ?

Créditlift Courtage est la marque commerciale des produits en regroupement de crédits sur le réseau des intermédiaires. Nous appartenons au groupe Crédit Agricole Consumer Finance, filiale spécialisée dans le crédit à la consommation du groupe Crédit Agricole. Nous sommes nés en 2009 et nous nous sommes lancés dans un premier temps dans les produits sans garantie, maîtrisant parfaitement le crédit à la consommation, puis dans un second temps, nous avons commercialisé nos offres avec garantie.

Nous avons une approche très humaine dans l’analyse des dossiers, car chaque client a son histoire qui lui est propre. Nos équipes cherchent à comprendre les motivations qui poussent le client à s’orienter vers un regroupement de crédits, quelle était sa situation avant et quelle sera sa situation après l’opération.
 

Quels sont les différents types de profils clients que vous rencontrez aujourd’hui ?

Si le regroupement de crédits a été, pendant quelques années, l’antichambre des clients en situation financière fragile, nous sommes de plus en plus sollicités par des clients à projets qui ont besoin de trésorerie et en profitent pour faire une opération de regroupement.

Nos partenaires le savent, nous sommes spécialistes du « sans garantie gros montants ». Ils n’hésitent plus à nous envoyer tous les jours des dossiers de plus de 100 000 €. Nous avons d’ailleurs eu l’opportunité de battre notre record (et celui du marché) sur un dossier sans garantie d’un montant de 301 030 € ! Ce dossier concernait un client dans les DOM. Le fait de pouvoir intervenir dans les DOM est aussi l'une de nos spécificités.
 

Pour vous, quel est l’intérêt de l’IOBSP dans le marché du regroupement de crédits ?

L’intermédiaire joue plusieurs rôles essentiels dans cette activité :

• un véritable rôle de conseil vis-à-vis de son client en lui proposant l’offre la plus adaptée à sa situation ;
• un rôle de complétude de l’ensemble des documents permettant d’expliquer/ de justifier la situation du client ;
• un rôle essentiel dans l’analyse de plus en plus poussée permettant de nous déposer un dossier complet et conforme, prêt à être accepté très rapidement ;
• et, enfin, un rôle commercial déterminant dans la vente de l’offre globale au client et le retour de l’offre signée !
 

Quelles relations entretenez-vous avec BROOKÉO ?

Nous entretenons d’excellentes relations avec les équipes de BROOKÉO, qui plus est parce que nous avons une histoire commune particulière. Notre proximité géographique renforce le lien avec les équipes, même si nous avons dû adapter notre organisation afin d’être toujours présent sans y être physiquement.

Avec BROOKÉO, nous sommes face à de véritables professionnels du métier du RAC, tant sur les aspects techniques de l’analyse que dans la maîtrise de la relation BtoB avec leurs MIOB.

Nous sommes aux côtés de BROOKÉO pour nous donner les moyens d’animer et de développer notre business commun auprès des MIOB. Nous avons des ambitions communes très fortes en 2021 !
 

Comment la crise sanitaire et économique liée à la Covid-19 a-t-elle impacté le marché du regroupement de crédits ?

2020 a effectivement été une année inédite pour tous ! C’est un marché qui atterrit à 3,7 milliards d’euros financés (- 7 % vs 2019). Le marché est flat pour les produits sans garantie mais il a enregistré une baisse de 15 % sur les produits avec garantie.

La crise sanitaire a surtout eu un impact sur l’adaptabilité et la réactivité des entreprises. Dans ce contexte, Créditlift Courtage a su maintenir ses parts de marché par des actions très concrètes, orientées vers ses clients et ses partenaires en :

• mettant en place le télétravail sur 100 % des effectifs dès le 13/03/20 pour maintenir l’activité sur l’ensemble de la gamme sans et avec garantie, même pendant les confinements ;
• adaptant les process d’octroi ;
• ayant des délais de prise en charge à J ;
• ne modifiant pas sa politique d’acceptation ;
• étant toujours plus proche de ses partenaires !
 

Comment se porte le marché du regroupement de crédits en ce début d’année 2021 ?

L’année 2021 démarre comme tous les débuts d’années sur le marché du regroupement de crédits, c’est-à-dire avec une montée en puissance des volumes de réceptions de dossiers. Nous en profitons pour initier des plans d’actions individualisés avec nos partenaires, pour huiler nos process afin d’assurer une qualité de service optimale vis-à-vis de nos partenaires et de nos clients communs.
 

Quelle est votre vision du marché du regroupement de crédits pour l’année à venir ?

Je pense que les années de forte progression sur le marché du regroupement de crédits sont derrière nous et que nous arrivons aujourd’hui sur un marché mature.

La prise de part de marché va passer par la digitalisation, par des process toujours plus fluides pour nos partenaires et nos clients ainsi que par une offre la plus large possible sur les produits avec et sans garantie.

Enfin, n’ayant pas modifié notre politique d’acceptation en 2020, il nous faudra être très vigilant sur le niveau de risque de cette activité dans les mois à venir pour prendre certaines décisions. Et, si cela est le cas, nous le ferons en concertation avec nos partenaires afin qu’ils puissent anticiper leurs activités.
 

Quelle est la stratégie 2021 de Créditlift Courtage ?

Créditlift Courtage a une volonté de prise de part de marché sur les produits sans garantie. Pour ce faire, nous pensons qu’il est primordial d’accompagner nos intermédiaires en leur mettant à disposition une gamme de produit en regroupement de crédits la plus large possible : sans garantie locataires, propriétaires, une seule ligne de crédit à reprendre, avec garantie usure conso, avec garantie usure immo, avec garantie cautionné par CAMCA (caisse d'assurances mutuelles du Crédit Agricole)… Il nous faudra trouver avec nos intermédiaires la répartition la plus acceptable pour tous les acteurs.

Je suis persuadé que la diversification de l’activité de nos intermédiaires sera la clé de notre réussite commune et je pense que l’intermédiaire de demain sera celui qui sera en capacité de proposer à son client une réponse, peu importe la sollicitation.

C’est pour cette raison que nous mettons à disposition de nos partenaires les produits du groupe à commercialiser comme le prêt personnel Sofinco, des produits de prévoyance en cas de chômage, des assurances décès et du financement de parts de SCPI.

Les process devront être d’une fluidité sans faille ! Nous souhaitons maintenir des délais de prise en charge, en sans garantie, à J. Nous allons mettre en place la signature électronique sur le sans garantie sur le 1er semestre. Et nous travaillons conjointement avec nos partenaires, comme BROOKÉO, sur un plan d’animation commerciale personnalisé pour être toujours au plus proche des équipes et de la réalité du terrain.
 

***

Vous n’êtes pas encore mandataire BROOKÉO ? N’attendez plus ! Rejoignez LE packageur leader qui vous fera monter en compétences et vous permettra de développer votre business. Contactez-nous vite !

AddToAny buttons