Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.

COVID-19 et RAC - partie 1 : le packageur

rac-covid-packageur
comments

Crise sanitaire et économique sans précédent, la Covid-19 a redistribué les cartes du marché du regroupement de crédits, déjà impacté par la baisse du taux d’usure et la diminution des marges. Comment les différents acteurs du secteur, packageurs, mandataires, financeurs, ont-ils fait face au confinement et au ralentissement du marché ?

Dans cette première partie, découvrez le retour d’expérience de BROOKÉO, packageur en regroupement de crédits depuis 2002. 

Deux mots d’ordre : réactivité et flexibilité 

Le confinement, mesure exceptionnelle, jamais expérimentée, a imposé aux entreprises françaises une réorganisation de leurs méthodes de travail. BROOKÉO, packageur en regroupement de crédits, n’a pas échappé à la règle. Télétravail, réunions en visio-conférences, mise en place d’outils de gestion à distance… Cindy URBANSKY, responsable BROOKÉO nous fait part de son expérience.
citation-cindy-urbansky-covid

La mise en avant de la formation 

Comment continuer à accompagner les MIOB dans ce contexte compliqué où les nouveaux dossiers se font plus rares ? BROOKÉO a trouvé son cheval de bataille : la formation !

« Après quelques semaines de confinement, nous avons constaté un réel ralentissement de l’activité avec une baisse de 50% du nombre de dossiers réceptionnés. Beaucoup de nos MIOB étaient à l’arrêt total, ils ne pouvaient plus recevoir de clients, la prospection était très compliquée… Chez BROOKÉO, nous nous sommes mobilisés pour continuer notre mission d’accompagnement. Nous avons mis à la disposition de nos MIOB différents « pack de formations » et leur avons proposé des formations personnalisées, totalement adaptées à leur besoin et à leur niveau d’expertise » explique Cindy URBANSKY. 

Le maintien de la communication

Pendant toute cette période de confinement, la communication est restée essentielle pour BROOKÉO : mailings hebdomadaires, publications sur LinkedIn et surtout appels réguliers aux MIOB pour prendre de leurs nouvelles.
citation-muriel-goffin-covid

La reprise rapide de l’activité 

Après une période de réorganisation, l’activité a pu reprendre, notamment grâce à la mise en place de la signature électronique et la reprise des financements par les banques, qui, pour certaines, étaient à l’arrêt. 

« Dès la sortie du confinement, la reprise a été quasi immédiate ! Les MIOB se sont mobilisés, la prospection a repris, les rendez-vous client aussi. Le nombre de dossier est pratiquement revenu à la normale. Les inquiétudes se sont dissipées, même si tous restent prudents quant au risque d’une nouvelle pandémie. Nous sommes confiants pour la suite, pour le moment, les chiffres nous donnent raison » rapporte Muriel GOFFIN. 

La diversification : l’avenir du rachat de crédits ?  

La crise de la Covid-19 amène les différents acteurs du secteur à être prudents et à anticiper de nouvelles variations du marché.

« Aujourd’hui, exercer dans un seul domaine d’activité est un pari risqué. Il est important de se diversifier et de pouvoir apporter à ses clients une offre complète de solutions : assurance, patrimoine, crédit immobilier, rachat de crédits… Nous devons rester confiants dans l’avenir et avoir toutes les cartes en main pour permettre à notre activité de perdurer et de se développer. » 

*****
Lire la suite :
Partie 2 - le point de vue du mandataire
Partie 3 - le point de vue du financeur

*****


Vous n’êtes pas encore mandataire BROOKÉO ? Rejoignez-nous pour développer votre chiffre d’affaires et bénéficier d’un accompagnement personnalisé ! Déposez votre demande de renseignements ou contactez-nous au 03 28 38 78 44. Notre équipe répond à toutes vos questions.
 

 

AddToAny buttons